Investor's wiki

Réglementation anti-boycott

Réglementation anti-boycott

Qu'est-ce qu'une réglementation anti-boycott ?

Les r√©glementations anti-boycott emp√™chent les clients de refuser leur parrainage √† une entreprise. Aux √Čtats-Unis, les r√©glementations anti-boycott visent principalement √† s'opposer aux pratiques commerciales restrictives √† l'encontre des entreprises isra√©liennes.

La Ligue arabe demande formellement aux pays membres de boycotter le commerce avec Isra√ęl et le commerce avec les entreprises qui commercent avec Isra√ęl sur la base d'un accord qu'elle a promulgu√© en 1948. En r√©ponse, les √Čtats-Unis ont mis en Ňďuvre des lois anti-boycott au milieu des ann√©es 1970 pour emp√™cher les entreprises am√©ricaines de boycotter. commerce avec des entreprises isra√©liennes. La loi interdit √©galement le refus d'employer des citoyens am√©ricains en raison de leur nationalit√©, de leur race, de leur sexe ou de leur religion.

Comprendre les réglementations anti-boycott

L'Export Administration Act (EAA) de 1979 √©nonce les r√©glementations am√©ricaines anti-boycott et les sanctions p√©nales et civiles pour les entreprises et les employ√©s qui ne respectent pas la loi. L'EAA a expir√© en 2001 et le pr√©sident a utilis√© un d√©cret ex√©cutif pour le prolonger jusqu'√† ce qu'il soit modifi√© par la loi sur la r√©forme du contr√īle des exportations (ERCA). Les sanctions en cas de violation de ces r√©glementations comprennent de lourdes amendes, des peines d'emprisonnement et le refus des privil√®ges d'exportation.

Le but de la r√©glementation est d'interdire aux entreprises am√©ricaines de mettre en Ňďuvre les politiques √©trang√®res d'autres pays lorsque ces politiques sont en d√©saccord avec la politique am√©ricaine. L'amendement Ribicoff connexe √† la loi sur la r√©forme fiscale de 1976, qui est supervis√© par l' Internal Revenue Service (IRS), refuse les avantages fiscaux aux entreprises qui ne se conforment pas aux lois anti-boycott.

Aux √Čtats-Unis, l'Office of Antiboycott Compliance (OAC) au sein du Bureau of Industry and Security est responsable de l'administration et de l'application des r√©glementations anti-boycott.

Exemples de réglementations anti-boycott

En raison des lois traitant des boycotts encourag√©s ou impos√©s par des pays √©trangers contre d'autres pays amis des √Čtats-Unis, les actions suivantes sont interdites. Une personne ou une entreprise ne peut discriminer ou accepter de discriminer toute personne am√©ricaine sur la base de sa race, de sa religion, de son sexe ou de son origine nationale. Ils ne peuvent pas non plus refuser de faire affaire avec une entit√© boycott√©e ou mise sur liste noire.

Selon la réglementation, les entreprises et les particuliers ne sont pas autorisés à fournir des informations sur les relations commerciales avec un pays boycotté ou une entité sur liste noire . En outre, le département américain du Commerce (DOC) doit être informé si une personne reçoit une demande de se conformer à un boycott étranger non autorisé contre un pays boycotté ou une entité sur liste noire.

Considérations particulières

L'ERCA énumère un certain nombre de sanctions en cas de violation des réglementations anti-boycott. Les sanctions civiles comprennent une amende pouvant aller jusqu'à 300 000 dollars par infraction ou le double de la valeur des exportations concernées (selon la valeur la plus élevée), avec une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 20 ans. Le gouvernement américain peut également décider d'imposer une sanction pénale de 1 million de dollars à des particuliers ou à des entreprises pour des infractions pénales.

Les sanctions anti-boycott peuvent impliquer le refus du privilège d'exportation et l'exclusion des pratiques commerciales ainsi que le refus des avantages fiscaux étrangers via l'Amendement Ribicoff.

Points forts

  • Les sanctions pour violation des r√©glementations anti-boycott am√©ricaines peuvent inclure des amendes allant jusqu'√† 1 million de dollars par violation et une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'√† 20 ans.

  • Les r√©glementations anti-boycott sont des lois que les gouvernements promulguent afin d'interdire aux entreprises et aux particuliers de se conformer aux boycotts mandat√©s par des pays √©trangers.

  • Les r√©glementations anti-boycott contiennent des dispositions interdisant la discrimination, le refus de faire des affaires avec des pays ou des entreprises boycott√©s et la diffusion d'informations sur les pays et les entreprises boycott√©s.

  • Aux √Čtats-Unis, l'Export Administration Act (EAA) √©tablit des r√©glementations anti-boycott, qui pr√©voient des sanctions civiles et p√©nales pour les particuliers et les entreprises qui enfreignent la loi.

  • Les r√©glementations de l'EAA interdisent aux entreprises am√©ricaines de mettre en Ňďuvre les politiques de boycott d'un pays √©tranger lorsque ces politiques violent les politiques am√©ricaines.

FAQ

Que sont les sanctions anti-boycott ?

Aux √Čtats-Unis, l'Office of Antiboycott Compliance peut imposer des sanctions administratives et p√©nales aux entreprises et aux particuliers qui participent √† des boycotts forc√©s √† l'√©tranger contre un pays ami des √Čtats-Unis. En cas de violation administrative, le gouvernement peut appliquer une sanction p√©cuniaire. jusqu'√† 300 000 $ ou le double de la valeur de la transaction sous-jacente, ainsi que la r√©vocation possible des privil√®ges d'exportation du contrevenant. Les sanctions p√©nales comprennent des amendes pouvant atteindre 1 million de dollars et jusqu'√† 20 ans de prison.

Qu'interdisent les réglementations anti-boycott ?

Aux √Čtats-Unis, les r√©glementations anti-boycott sont largement couvertes par l'Export Administration Act (EAA), l'Export Control Reform Act (ECRA) et l'Anti-Boycott Act de 2018. Ces lois interdisent √† toute entreprise ou individu am√©ricain de participer √† le boycott d'un pays √©tranger d'un pays ami des √Čtats-Unis, ou de fournir des informations √† ces gouvernements sur la relation d'un individu avec un pays boycott√©. En outre, les entit√©s bancaires am√©ricaines ne peuvent pas mettre en Ňďuvre des lettres de cr√©dit dont les conditions incluent la participation √† un tel boycott. Si une entreprise am√©ricaine re√ßoit une demande d'informations d'un gouvernement √©tranger dans le cadre d'un tel boycott, elle doit en informer l'Office of Anti-Boycott Compliance des √Čtats-Unis.

Qu'est-ce qu'un contre-boycott ?

Un contre-boycott est une réponse à un boycott qui vise à contrer, compenser ou nier les efforts du boycott initial. Par exemple, un groupe de consommateurs qui s'opposent au produit d'une entreprise particulière peut organiser un boycott pour encourager les autres à ne pas acheter ce produit. Un autre groupe de consommateurs qui apprécient le produit peut organiser un contre-boycott pour encourager les autres à s'approvisionner et à acheter plus de produits de l'entreprise qu'ils ne le feraient normalement. Leur objectif est de perturber le boycott initial et de conduire à son échec.