Investor's wiki

Bioremédiation

Bioremédiation

Qu'est-ce que la bioremédiation ?

La bioremédiation est une branche de la biotechnologie qui emploie l'utilisation d'organismes vivants, tels que des microbes et des bactéries, pour éliminer les contaminants, les polluants et les toxines du sol, de l'eau et d'autres environnements. La bioremédiation peut être utilisée pour nettoyer les eaux souterraines contaminées ou les problèmes environnementaux, tels que les déversements de pétrole.

Comment fonctionne la bioremédiation

La bioremédiation repose sur la stimulation de la croissance de certains microbes qui utilisent des contaminants comme l'huile, les solvants et les pesticides comme sources de nourriture et d'énergie. Ces microbes transforment les contaminants en petites quantités d'eau, ainsi qu'en gaz inoffensifs comme le dioxyde de carbone.

La bioremédiation nécessite une combinaison de la bonne température, des nutriments et des aliments. L'absence de ces éléments peut prolonger le nettoyage des contaminants. Les conditions défavorables à la bioremédiation peuvent être améliorées en ajoutant des «amendements» à l'environnement, tels que de la mélasse, de l'huile végétale ou simplement de l'air. Ces modifications optimisent les conditions de croissance des microbes, accélérant ainsi l'achèvement du processus de bioremédiation.

La bioremédiation peut être effectuée soit "in situ", c'est-à-dire sur le site même de la contamination, soit "ex situ", c'est-à-dire à un endroit éloigné du site. La bioremédiation ex situ peut être nécessaire si le climat est trop froid pour soutenir l'activité microbienne, ou si le sol est trop dense pour que les nutriments se répartissent uniformément. La bioremédiation ex situ peut nécessiter l'excavation et le nettoyage du sol au-dessus du sol, ce qui peut ajouter des coûts importants au processus.

Le processus de biorestauration peut prendre de plusieurs mois à plusieurs années, en fonction de variables telles que la taille de la zone contaminée, la concentration de contaminants, la température, la densité du sol et si la biorestauration aura lieu in situ ou ex situ.

Avantages de la bioremédiation

La bioremédiation offre de nombreux avantages par rapport aux autres méthodes de nettoyage. En s'appuyant uniquement sur les processus naturels, il minimise les dommages aux écosystèmes. La bioremédiation a souvent lieu sous terre, où les amendements et les microbes peuvent être pompés afin de nettoyer les contaminants dans les eaux souterraines et le sol. Par conséquent, la bioremédiation ne perturbe pas autant les communautés voisines que les autres méthodologies de nettoyage.

Le processus de bioremédiation crée relativement peu de sous-produits nocifs (principalement en raison du fait que les contaminants et les polluants sont convertis en eau et en gaz inoffensifs comme le dioxyde de carbone). Enfin, la bioremédiation est moins chère que la plupart des méthodes de nettoyage car elle ne nécessite pas d'équipement ou de main-d'œuvre importants. Fin 2018, l'Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis avait déployé des activités de bioremédiation sur un total de 1 507 sites.

Exemple de bioremédiation

En 1989, le pétrolier Exxon Valdez s'est échoué au large des côtes de l'Alaska ; le pétrolier a fini par déverser environ 11 millions de gallons de pétrole. À peu près à la même époque, la bioremédiation gagnait du terrain en tant qu'option viable pour le nettoyage du pétrole. L'EPA et Exxon Mobil Corporation (XOM) ont tous deux commencé à tester différents composés. Les premiers tests concernant l'efficacité de la bioremédiation semblaient prometteurs.

Entre 1989 et 1990, plus de 100 000 livres d'engrais ont été appliqués sur plus de 2 000 applications dans les zones touchées. À la mi-1992, le nettoyage était considéré comme terminé et l'engrais avait dégradé presque tous les composés pétroliers.

Points forts

  • La bioremĂ©diation est utilisĂ©e pour nettoyer les dĂ©versements d'hydrocarbures ou les eaux souterraines contaminĂ©es.

  • La bioremĂ©diation peut ĂŞtre effectuĂ©e « in situ » – sur le site de la contamination – ou « ex situ » – loin du site.

  • La bioremĂ©diation est une branche de la biotechnologie qui utilise des organismes vivants, tels que des microbes et des bactĂ©ries, pour Ă©liminer les contaminants, les polluants et les toxines du sol, de l'eau et d'autres environnements.