Investor's wiki

Acquisition

Acquisition

Qu'est-ce qu'une acquisition ?

Une acquisition se produit lorsqu'une soci√©t√© ach√®te la plupart ou la totalit√© des actions d'une autre soci√©t√© pour en prendre le contr√īle. L' achat de plus de 50% des actions et autres actifs d'une entreprise cible permet √† l'acqu√©reur de prendre des d√©cisions concernant les actifs nouvellement acquis sans l'approbation des autres actionnaires de l'entreprise. Les acquisitions, tr√®s courantes dans les affaires, peuvent avoir lieu avec l'approbation de l'entreprise cible, ou malgr√© sa d√©sapprobation. Avec l'approbation, il y a souvent une clause de non-boutique pendant le processus.

Nous entendons surtout parler d'acquisitions de grandes entreprises bien connues, car ces transactions énormes et importantes ont tendance à dominer l'actualité. En réalité, les fusions et acquisitions (M&A) se produisent plus régulièrement entre petites et moyennes entreprises qu'entre grandes entreprises.

Comprendre les acquisitions

Les entreprises acqui√®rent d'autres entreprises pour diverses raisons. Ils peuvent rechercher des √©conomies d'√©chelle, la diversification, une plus grande part de march√©, une synergie accrue, des r√©ductions de co√Ľts ou de nouvelles offres de niche. D'autres raisons d'acquisitions incluent celles √©num√©r√©es ci-dessous.

Comme moyen d'entrer sur un marché étranger

Si une entreprise souhaite étendre ses activités à un autre pays, acheter une entreprise existante dans ce pays pourrait être le moyen le plus simple d'entrer sur un marché étranger. L'entreprise achetée aura déjà son propre personnel, un nom de marque et d'autres actifs incorporels, ce qui pourrait aider à garantir que l'entreprise acquéreuse démarrera sur un nouveau marché avec une base solide.

En tant que stratégie de croissance

Peut-être une entreprise a-t-elle rencontré des contraintes physiques ou logistiques ou épuisé ses ressources. Si une entreprise est grevée de cette façon, il est souvent plus judicieux d'acquérir une autre entreprise que d'agrandir la sienne. Une telle entreprise pourrait rechercher de jeunes entreprises prometteuses à acquérir et à intégrer dans son flux de revenus comme une nouvelle façon de réaliser des bénéfices.

Pour réduire la capacité excédentaire et diminuer la concurrence

S'il y a trop de concurrence ou d'offre, les entreprises peuvent se tourner vers des acquisitions pour réduire la capacité excédentaire, éliminer la concurrence et se concentrer sur les fournisseurs les plus productifs.

Pour acquérir de nouvelles technologies

Parfois, il peut √™tre plus rentable pour une entreprise d'acheter une autre entreprise qui a d√©j√† mis en Ňďuvre une nouvelle technologie avec succ√®s que de consacrer du temps et de l'argent au d√©veloppement de la nouvelle technologie elle-m√™me.

Les dirigeants des sociétés ont l'obligation fiduciaire d'effectuer une vérification diligente approfondie des sociétés cibles avant de procéder à toute acquisition.

Acquisition, rachat ou fusion ?

Bien que techniquement, les mots ¬ę acquisition ¬Ľ et ¬ę prise de contr√īle ¬Ľ signifient presque la m√™me chose, ils ont des nuances diff√©rentes √† Wall Street.

En g√©n√©ral, "l'acquisition" d√©crit une transaction principalement √† l'amiable, o√Ļ les deux entreprises coop√®rent ; "prise de contr√īle" sugg√®re que l'entreprise cible r√©siste ou s'oppose fortement √† l'achat ; le terme ¬ęfusion¬Ľ est utilis√© lorsque les soci√©t√©s acheteuses et cibles se combinent mutuellement pour former une entit√© enti√®rement nouvelle. Cependant, parce que chaque acquisition, rachat et fusion est un cas unique, avec ses propres particularit√©s et raisons pour entreprendre la transaction, l'utilisation exacte de ces termes a tendance √† se chevaucher dans la pratique.

Acquisitions : plut√īt aimables

Les acquisitions amicales se produisent lorsque l'entreprise cible accepte d'être acquise ; son conseil d'administration (B of D, ou conseil d'administration) approuve l'acquisition. Les acquisitions amicales fonctionnent souvent dans l'intérêt mutuel des entreprises acquéreuses et cibles. Les deux sociétés élaborent des stratégies pour s'assurer que la société acquéreuse achète les actifs appropriés, et elles examinent les états financiers et autres évaluations pour toute obligation pouvant accompagner les actifs. Une fois que les deux parties acceptent les conditions et respectent toutes les stipulations légales, l'achat se poursuit.

Prises de contr√īle : g√©n√©ralement inhospitali√®res, souvent hostiles

Les acquisitions hostiles, commun√©ment appel√©es ¬ęOPA hostiles¬Ľ, se produisent lorsque la soci√©t√© cible ne consent pas √† l'acquisition. Les acquisitions hostiles n'ont pas le m√™me accord de la part de l'entreprise cible, et l'entreprise acqu√©reuse doit donc acheter activement des participations importantes dans l'entreprise cible pour obtenir une participation majoritaire, ce qui force l'acquisition.

M√™me si une prise de contr√īle n'est pas exactement hostile, elle implique que les entreprises ne sont pas √©gales √† un ou plusieurs √©gards significatifs.

Fusions : mutuelles, mais créent une nouvelle entité

En tant que fusion mutuelle de deux sociétés en une seule nouvelle entité juridique, une fusion est une acquisition plus qu'amicale. Les fusions se produisent généralement entre des entreprises qui sont à peu près égales en termes de caractéristiques de base - taille, nombre de clients, échelle des opérations, etc. Les sociétés qui fusionnent croient fermement que leur entité combinée serait plus précieuse pour toutes les parties (en particulier les actionnaires) que l'une ou l'autre ne pourrait l'être seule.

√Čvaluer les candidats √† l'acquisition

Avant de procéder à une acquisition, il est impératif pour une entreprise d'évaluer si son entreprise cible est un bon candidat.

  • Le prix est-il correct ? Les param√®tres utilis√©s par les investisseurs pour √©valuer un candidat √† l'acquisition varient selon le secteur. Lorsque les acquisitions √©chouent, c'est souvent parce que le prix demand√© pour l'entreprise cible d√©passe ces param√®tres.

  • Examinez le niveau d'endettement. Une entreprise cible avec un niveau de passif inhabituellement √©lev√© doit √™tre consid√©r√©e comme un avertissement de probl√®mes potentiels √† venir.

  • Litige injustifi√©. Bien que les poursuites judiciaires soient courantes dans les affaires, un bon candidat √† l'acquisition ne fait pas face √† un niveau de litige qui d√©passe ce qui est raisonnable et normal pour sa taille et son secteur.

  • Examinez les finances. Une bonne cible d'acquisition aura des √©tats financiers clairs et bien organis√©s, ce qui permet √† l'acqu√©reur d'exercer une diligence raisonnable en douceur. Des √©tats financiers complets et transparents aident √©galement √† √©viter les mauvaises surprises une fois l'acquisition termin√©e.

La frénésie des acquisitions des années 1990

Dans les entreprises américaines, les années 1990 resteront dans les mémoires comme la décennie de la bulle Internet et du mégadeal. La fin des années 1990, en particulier, a engendré une série d'acquisitions de plusieurs milliards de dollars jamais vues à Wall Street depuis les fêtes des obligations de pacotille des années 1980. De l'achat de Broadcast.com pour 5,7 milliards de dollars par Yahoo! en 1999 à l'achat d'Excite par AtHome Corporation pour 7,5 milliards de dollars, les entreprises ont profité du phénomène de "la croissance maintenant, la rentabilité plus tard". Ces acquisitions ont atteint leur apogée dans les premières semaines de 2000.

Exemple d'acquisitions

AOL, Time Warner et AT&T

AOL Inc. (√† l'origine America Online) √©tait le service en ligne le plus m√©diatis√© de son √©poque et avait √©t√© vant√© comme "la soci√©t√© qui a amen√© Internet en Am√©rique". Fond√©e en 1985, en l'an 2000, AOL √©tait devenu le plus grand fournisseur d'acc√®s Internet des √Čtats-Unis. Pendant ce temps, le l√©gendaire conglom√©rat de m√©dias, Time Warner, Inc. √©tait qualifi√© d'entreprise des "anciens m√©dias", compte tenu de sa gamme d'activit√©s tangibles comme l'√©dition et la t√©l√©vision, et d'un compte de r√©sultat enviable.

En 2000, dans une d√©monstration magistrale de confiance d√©mesur√©e, le jeune parvenu AOL a achet√© le v√©n√©rable g√©ant Time Warner (TWX) pour 165 milliards de dollars ; cela a √©clips√© tous les records et est devenu la plus grande fusion de l'histoire. La vision √©tait que la nouvelle entit√©, AOL Time Warner, deviendrait une force dominante dans les secteurs de l'information, de l'√©dition, de la musique, du divertissement, du c√Ęble et d'Internet. Apr√®s la fusion, AOL est devenue la plus grande entreprise technologique d'Am√©rique.

Cependant, la phase conjointe a duré moins d'une décennie. Alors qu'AOL perdait de la valeur et que la bulle Internet éclatait, les succès attendus de la fusion ne se sont pas concrétisés et AOL et Time Warner ont dissous leur union :

  • En 2009, AOL Time Warner s'est dissoute dans un accord de spin-off.

  • De 2009 √† 2016, Time Warner est rest√©e une soci√©t√© enti√®rement ind√©pendante.

  • En 2015, Verizon Communications, Inc. (NYSE : VZ) a acquis AOL pour 4,4 milliards de dollars.

Puis, en octobre 2016, AT&T (NYSE : T) et Time Warner (TWX) ont annoncé un accord dans lequel AT&T achètera Time Warner pour 85,4 milliards de dollars, transformant AT&T en un poids lourd médiatique. En juin 2018, après une longue bataille judiciaire, AT&T a finalisé son acquisition de Time Warner.

Certes, l'accord d'acquisition AT&T-Time Warner de 2018 sera aussi important sur le plan historique que l'accord AOL-Time Warner de 2000 ; nous ne pouvons pas encore savoir exactement comment. De nos jours, 18 ans équivaut à de nombreuses vies, en particulier dans les médias, les communications et la technologie, et beaucoup de choses continueront de changer. Pour le moment, cependant, deux choses semblent certaines :

  1. La consommation de la fusion AT&T-Time Warner a déjà commencé à remodeler une grande partie de l'industrie des médias.

  2. L'entreprise M&A est toujours bien vivante.

Points forts

  • Les acquisitions sont √©troitement li√©es aux fusions et acquisitions.

  • Les acquisitions sont souvent r√©alis√©es avec l'aide d'une banque d'affaires, car il s'agit de montages complexes aux ramifications juridiques et fiscales.

  • Si une entreprise ach√®te plus de 50 % des actions d'une soci√©t√© cible, elle prend effectivement le contr√īle de cette soci√©t√©.

  • Une acquisition est souvent amicale, alors qu'une OPA peut √™tre hostile ; une fusion cr√©e une toute nouvelle entit√© √† partir de deux soci√©t√©s distinctes.

  • Une acquisition est un regroupement d'entreprises qui se produit lorsqu'une soci√©t√© ach√®te la plupart ou la totalit√© des actions d'une autre soci√©t√©.

FAQ

Quels sont les types d'acquisition ?

Souvent, un regroupement d'entreprises comme une acquisition ou une fusion peut √™tre cat√©goris√© de l'une des quatre mani√®res suivantes : - Vertical : la soci√©t√© m√®re acquiert une entreprise qui se trouve quelque part le long de sa cha√ģne d'approvisionnement, soit en amont (comme un vendeur/fournisseur) ou en aval (un transformateur ou d√©taillant).- Horizontal : la soci√©t√© m√®re ach√®te un concurrent ou une autre entreprise dans son propre secteur industriel, et au m√™me point de la cha√ģne d'approvisionnement.- Conglom√©rat : la soci√©t√© m√®re ach√®te une entreprise dans une industrie ou un secteur enti√®rement diff√©rent, dans une entreprise p√©riph√©rique ou non li√©e.- Cong√©n√©rique : √©galement connu sous le nom d'expansion du march√©, cela se produit lorsque la soci√©t√© m√®re ach√®te une entreprise qui est dans la m√™me industrie ou une industrie √©troitement li√©e, mais qui a des secteurs d'activit√© ou des produits diff√©rents.

Quel est le but d'une acquisition ?

L'acquisition d'autres soci√©t√©s peut avoir plusieurs objectifs pour la soci√©t√© m√®re. Premi√®rement, cela peut permettre √† l'entreprise d'√©largir ses gammes de produits ou ses offres. Deuxi√®mement, elle peut r√©duire ses co√Ľts en acqu√©rant des entreprises qui alimentent sa cha√ģne d'approvisionnement. Elle peut √©galement acqu√©rir des concurrents afin de conserver sa part de march√© et de r√©duire la concurrence.

Quelle est la différence entre une fusion et une acquisition ?

La principale différence est que dans une acquisition, la société mère reprend entièrement la société cible et l'intègre dans l'entité mère. Lors d'une fusion, les deux sociétés se combinent, mais créent une toute nouvelle entité (par exemple, un nouveau nom et une nouvelle identité qui combinent des aspects des deux).