Investor's wiki

Maturité effective moyenne

Maturité effective moyenne

Qu'est-ce que la maturité effective moyenne ?

Pour une obligation unique, la maturité effective moyenne (MAE) est une mesure de maturité qui prend en compte la possibilité qu'une obligation soit rappelée par l'émetteur.

Pour un portefeuille d'obligations, la maturité effective moyenne est la moyenne pondérée des maturités des obligations sous-jacentes.

Comprendre la maturité effective moyenne

Les obligations remboursables par anticipation peuvent être remboursées par anticipation par l'émetteur si les taux d'intérêt chutent à un niveau avantageux pour l'émetteur de refinancer ou de rembourser les obligations. Le remboursement anticipé des obligations signifie que les obligations verront leur durée de vie écourtée.

En d'autres termes, les obligations n'arriveront pas à échéance à la date d'échéance indiquée dans l'acte de fiducie. Les obligations remboursables par anticipation auront alors une échéance effective moyenne inférieure à l'échéance stipulée si elles sont appelées.

L'√©ch√©ance effective moyenne peut √™tre d√©crite comme le temps qu'il faut pour qu'une obligation atteigne l'√©ch√©ance, en tenant compte du fait qu'une action telle qu'un appel ou un remboursement peut entra√ģner le remboursement de certaines obligations avant leur √©ch√©ance. Plus l'√©ch√©ance moyenne est longue, plus le prix de l'action d'un fonds augmentera ou baissera en r√©ponse aux variations des taux d'int√©r√™t (lisez notre terme sur la dur√©e ).

Maturité effective moyenne et portefeuilles obligataires

Un portefeuille obligataire est composé de plusieurs obligations de maturités différentes. Une obligation du portefeuille pourrait avoir une date d'échéance de 20 ans, tandis qu'une autre pourrait avoir une date d'échéance de 13 ans. L'échéance au moment de l'émission diminuera à mesure que la date d'échéance approche.

Par exemple, supposons qu'une obligation émise en 2010 a une date d'échéance de 20 ans. En 2018, l'échéance de l'obligation passera à 12 ans. Au fil des ans, l'échéance des obligations d'un portefeuille diminuera, en supposant que les obligations ne sont pas échangées contre de nouvelles émissions.

L'échéance effective moyenne est calculée en pondérant l'échéance de chaque obligation par sa valeur de marché par rapport au portefeuille et la probabilité que l'une des obligations soit appelée. Dans un pool de prêts hypothécaires, cela expliquerait également la probabilité de remboursements anticipés sur les prêts hypothécaires. Par souci de simplicité, supposons qu'un portefeuille est composé de 5 obligations avec des échéances de 30, 20, 15, 11 et 3 ans. Ces obligations représentent respectivement 15 %, 25 %, 20 %, 10 % et 30 % de la valeur du portefeuille. La maturité effective moyenne du portefeuille peut être calculée comme suit :

  • Maturit√© effective moyenne = (30 x 0,15) + (20 x 0,25) + (15 x 0,20) + (11 x 0,10) + (3 x 0,3)

  • = 4,5 + 5 + 3 + 1,1 + 0,9

  • = 14,5 ans

En moyenne, les obligations en portefeuille arriveront à échéance en 14,5 ans.

Considérations particulières

La mesure de l'échéance effective moyenne est un moyen plus précis d'avoir une idée de l'exposition d'une seule obligation ou d'un seul portefeuille. Particulièrement dans le cas d'un portefeuille d'obligations ou d'autres dettes, une simple moyenne pourrait être une mesure très trompeuse.

L' √©ch√©ance moyenne pond√©r√©e du portefeuille est essentielle pour conna√ģtre les risques de taux d'int√©r√™t auxquels ce portefeuille est confront√©. Par exemple, les fonds √† plus longue √©ch√©ance sont g√©n√©ralement consid√©r√©s comme plus sensibles aux taux d'int√©r√™t que leurs homologues √† plus court terme.

Points forts

  • La maturit√© effective moyenne estime la maturit√© r√©elle des obligations susceptibles d'√™tre rembours√©es.

  • Conna√ģtre la probabilit√© qu'une obligation puisse √™tre appel√©e est crucial pour le calcul de la maturit√© effective moyenne.

  • Les obligations remboursables par anticipation permettent √† l'√©metteur de les rembourser avant l'√©ch√©ance indiqu√©e, ayant ainsi des √©ch√©ances effectives moyennes inf√©rieures √† celles indiqu√©es.