Investor's wiki

Couverture d'anticipation

Couverture d'anticipation

Qu'est-ce qu'une couverture anticipative ?

couverture anticip√©e est une position √† terme prise avant une transaction d'achat ou de vente √† venir. Lorsque le produit sous-jacent achet√© ou vendu fluctue en valeur, comme les mati√®res premi√®res, une couverture anticipative peut √™tre utilis√©e. De m√™me, lorsqu'une vente ou un co√Ľt va √™tre r√©alis√© dans une autre devise √† une date future, une couverture anticipative peut √™tre utilis√©e pour contr√īler le risque li√© aux fluctuations des taux de change.

Comment fonctionne une couverture anticipative ?

Les couvertures anticip√©es sont utilis√©es pour couvrir ou g√©rer les co√Ľts des intrants de l'entreprise, ainsi que pour exercer un certain contr√īle sur le prix de vente des produits soumis √† des fluctuations de prix constantes, comme les mati√®res premi√®res.

Les couvertures anticip√©es sont un outil utile pour les entreprises pour verrouiller leurs co√Ľts ou leurs revenus de vente. Les entreprises effectuent fr√©quemment des projections de production et de demande pour estimer les mat√©riaux dont elles ont besoin pour faire correspondre leurs produits √† la demande pr√©vue. √Ä l'aide de ces chiffres, une entreprise peut choisir de couvrir une partie ou la totalit√© des besoins attendus gr√Ęce √† une couverture anticip√©e.

Couverture d'anticipation longue

Certaines entreprises concluent des couvertures anticipatoires longues afin de g√©rer leur tr√©sorerie. Lorsqu'ils savent qu'ils auront un co√Ľt √† venir au prochain trimestre, comme l'achat de p√©trole, ils ach√®tent des contrats √† terme sur le p√©trole maintenant afin de savoir quel sera leur co√Ľt du p√©trole au prochain trimestre.

Verrouiller un taux aujourd'hui lorsque le pétrole - ou tout intrant - n'est pas nécessaire avant le prochain trimestre, signifie que l'entreprise peut parfois finir par payer plus ou moins que ce qu'elle aurait payé si elle n'avait pas été couverte (pas achetée à l'avance). Pour de nombreuses entreprises, cela n'a aucune importance, car avec le temps, les hauts et les bas s'équilibrent.

Pour d'autres entreprises, elles peuvent tenter de se couvrir plus ou moins en fonction de leurs perspectives de co√Ľts. Par exemple, si un raffineur de p√©trole - qui doit acheter du p√©trole pour le raffiner - s'attend √† ce que le prix du p√©trole augmente au cours du prochain trimestre, il peut acheter des contrats √† terme sur le p√©trole maintenant, alors qu'ils sont moins chers. S'ils pensent que le p√©trole va baisser au cours du prochain trimestre, ils peuvent ne pas acheter de contrats √† terme maintenant, ou seulement une petite quantit√©, car ils ach√®teront simplement leur p√©trole au besoin sur le march√© au comptant,. √† un prix inf√©rieur, esp√©rons-le, plus tard.

Les deux approches peuvent faire en sorte que l'entreprise gagne ou perde de l'argent. Cependant, l'entreprise qui se couvre toujours, au moins partiellement, aura probablement une meilleure idée de ce que sera sa situation de trésorerie à l'avenir.

Couverture anticipée courte

Les vendeurs de matières premières, de produits ou de services peuvent également utiliser des couvertures anticipées courtes pour se protéger des risques de baisse pendant la période entre l'extraction, le produit ou la culture d'une marchandise ou d'un service et sa vente effective.

Un agriculteur peut choisir de vendre des contrats à terme sur sa récolte une fois que les semences sont en terre. Ils connaissent alors le prix qu'ils obtiendront pour leur récolte. Si le prix de la marchandise augmente à la récolte, l'agriculteur a raté parce qu'il s'est bloqué au taux le plus bas. Mais au moins, ils pouvaient budgétiser le montant d'argent dont ils savaient qu'il allait rentrer.

Un autre agriculteur peut choisir de ne pas vendre √† terme et de prendre plut√īt le prix disponible sur le march√© au moment de la r√©colte. Certaines ann√©es, ils peuvent faire mieux en faisant cela, tandis que d'autres ann√©es, ils auraient mieux fait de prendre une haie d'anticipation. En ne prenant aucune couverture, l'agriculteur ne conna√ģt pas le montant qu'il obtiendra pour sa r√©colte jusqu'√† ce qu'il la vende, ce qui peut rendre plus difficile la budg√©tisation des d√©penses.

Plus de 47 000 exploitations agricoles américaines utilisent des contrats à terme ou des contrats d'options pour se couvrir contre le risque de marché, selon le département américain de l'Agriculture.

Couvertures anticipatrices des fluctuations monétaires

Les couvertures anticipatives sont également utilisées directement contre les devises lorsque les ventes ont lieu au-delà des frontières.

Par exemple, un constructeur automobile exporte des voitures des √Čtats-Unis vers l'Angleterre et sera pay√© en livres sterling une fois que les marchandises auront atteint la destination finale.

La logistique globale peut nécessiter un délai d'expédition de plusieurs semaines, il existe donc un réel risque de change lorsque l'envoi doit être payé à la livraison, soit 30 jours nets , par exemple. Si la livre sterling baisse de 5 % lors de l'expédition, l'entreprise américaine recevra des livres sterling qui valent moins que ce qu'elle pensait au moment de la vente.

Si le constructeur automobile craint que la livre ne perde de sa valeur au cours de cette période par rapport au dollar, il pourrait prendre une position courte sur la livre afin de pouvoir couvrir la baisse anticipée.

Ne pas couvrir signifie parfois gagner plus ou moins que s'ils avaient couvert. L'argument est qu'avec le temps, ces fluctuations s'équilibrent. Ne pas couvrir signifie que l'argent entrant est inconnu, ce qui rend plus difficile la gestion des flux de trésorerie en fonction de ce montant inconnu.

La CFTC limite les stratégies de couverture sur le marché des changes qui reposent sur la prise de positions opposées sur la même paire de devises.

Couvertures anticipatoires et limites de position

Les couvertures anticip√©es sont souvent identifi√©es comme le bon fonctionnement du march√© √† terme. Fondamentalement, la personne ou l'entit√© qui couvre a besoin d'une protection pour le co√Ľt ou la vente couverte.

Cela contraste avec les op√©rations √† terme sp√©culatives o√Ļ un investisseur prend des positions bas√©es sur une vision du march√© des changements de prix sans un enjeu r√©el dans l'utilisation finale de la marchandise. Un n√©gociant chez lui qui ach√®te des contrats √† terme sur le p√©trole parce qu'il s'attend √† ce que le prix du p√©trole augmente n'a aucun int√©r√™t √† prendre livraison ou √† livrer du p√©trole r√©el. Ils veulent seulement profiter des diff√©rences de prix au fil du temps.

√Čtant donn√© que la couverture sp√©culative d√©passe souvent la couverture anticipative par une large marge, les r√©gulateurs du march√© imposent p√©riodiquement des limites de position pour maintenir la fonction principale du march√© √† terme bas√©e sur les march√©s r√©els des mati√®res premi√®res. Lorsque ces restrictions sont discut√©es, la couverture anticipative est souvent explicitement exempt√©e des limites de position propos√©es afin que les entreprises puissent obtenir une protection pour tout ou partie de leur exposition aux prix.

Exemple de couverture anticipative

Une entreprise au Canada vend environ 100 000 $ US de produits aux √Čtats-Unis chaque mois. √Čtant donn√© que les dollars canadien et am√©ricain fluctuent ( USDCAD ), l'entreprise canadienne sait √† peu pr√®s combien de dollars am√©ricains (USD) elle recevra chaque mois en fonction de ses ventes historiques, mais elle ne sait pas vraiment que 100 000 $ US seront en dollars canadiens. (C$). Entre 2007 et 2019, le taux de change USDCAD a √©volu√© entre 0,91 et 1,46.

Lorsque le taux USDCAD est élevé, disons à 1,40, l'entreprise canadienne encaisse 140 000 $ CA (100 000 $ US x 1,4) par mois. Lorsque le taux est bas, disons 0,95, l'entreprise touche 95 000 $ CA par mois (100 000 $ US x 0,95).

C'est une énorme différence pour une entreprise. Bien que leur volume de ventes réel soit stable d'un mois à l'autre, leurs revenus en dollars canadiens peuvent varier considérablement.

Lorsque le taux est élevé, ils pourraient bloquer des taux favorables en achetant des contrats à terme sur le dollar canadien dans le futur. En effet, cela signifie qu'ils vendent l'USD, qu'ils reçoivent en espèces chaque mois, sur le marché à terme. En verrouillant le prix qu'ils peuvent convertir (vendre) leurs dollars américains, ils peuvent mieux anticiper leur revue chaque mois.

Lorsque le taux de change est défavorable, ils peuvent moins se couvrir à l'avenir, voire pas du tout, car ils ne veulent pas bloquer des prix défavorables pendant une période prolongée. Si l'USD recommence à grimper, une couverture signifie que l'entreprise s'est maintenue bloquée à un taux inférieur plus longtemps que nécessaire.

L'entreprise peut √©galement simplement acheter des contrats en dollars canadiens chaque mois, quel que soit le taux de change, afin d'avoir une meilleure id√©e de ses revenus attendus. Cela peut les aider √† budg√©tiser les co√Ľts.

Points forts

  • Les r√©gulateurs de march√© peuvent parfois imposer des limites de position pour restreindre la couverture sp√©culative.

  • Une couverture anticipatoire est utilis√©e pour verrouiller le taux d'un co√Ľt ou d'une vente √† venir lorsque le produit sous-jacent est soumis √† une variation de prix.

  • Une couverture courte est utilis√©e pour verrouiller un prix de vente, comme lorsqu'un agriculteur veut vendre du bl√©. Ils vendent des contrats √† terme sur le bl√© afin de savoir quel prix ils obtiendront lors de la r√©colte.

  • Des couvertures anticip√©es sont √©galement utilis√©es pour g√©rer le risque de change.

  • Une couverture longue est utilis√©e pour couvrir un co√Ľt, comme lorsqu'un raffineur sait qu'il doit acheter du p√©trole chaque mois. Il peut acheter des contrats √† terme sur le p√©trole √† l'avance pour verrouiller un prix et l'approvisionnement en p√©trole n√©cessaire.

FAQ

Qu'est-ce que le ratio de couverture optimal ?

Le ratio de couverture optimal pour un actif est calculé en multipliant le coefficient de corrélation entre son prix au comptant et à terme par le rapport des écarts-types de ces prix. Ceci est utilisé pour déterminer combien de contrats à terme sont nécessaires pour couvrir une position sur cet actif.

Qu'est-ce que la couverture croisée ?

La couverture croisée est la pratique de gestion du risque en investissant dans deux ou plusieurs actifs différents qui ont une corrélation positive les uns avec les autres. Cela se fait généralement par le biais de produits dérivés, tels que des contrats à terme. La couverture croisée est moins risquée que la détention d'un seul des actifs, bien que le risque demeure que les actifs puissent évoluer dans des directions opposées.

Qu'est-ce qu'une haie parfaite ?

Une couverture parfaite est une position qui élimine le risque de marché d'un portefeuille en investissant dans un actif qui a une corrélation négative avec les autres investissements de ce portefeuille. Parce qu'une couverture parfaite nécessite une corrélation inverse de 100% avec la position d'origine, les couvertures parfaites sont rarement trouvées dans des conditions de marché réelles.

La couverture est-elle illégale ?

La couverture est g√©n√©ralement l√©gale aux √Čtats-Unis, √† condition qu'elle n'enfreigne pas des lois plus sp√©cifiques sur la n√©gociation de titres ou de mati√®res premi√®res. Par exemple, aux √Čtats-Unis, les cambistes ne peuvent pas couvrir leurs positions dans une devise en prenant une position d√©favorable dans la m√™me paire de devises.